mardi 16 février 2010

Copenhaguiser Montréal

Un urbaniste et une anthropologue danois ont été invités à Montréal par le Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) pour donner une conférence sur les mesures d'apaisement de la circulation mises en place à Copenhague et sur les mesures prises afin d'y redonner les espaces urbains au public.

À Montréal, ils se sont intéressés au cas de la place publique qui a été créée à l'intersection de Jean-Talon et de l'avenue du Parc, en face du supermarché Loblaws. Selon les douzes critères qu'ils ont utiliser pour analyser la convivialité de la place pour les piétons, l'aménagement échoue sur toute la ligne.

Il faut toutefois reconnaître que les choses s'améliorent: les projets récents, comme le Quartier des Spectacles, le réaménagement des rues Bernard et McGill, le Quartier International, l'intersection du Parc / des Pins, la Place d'Armes, font beaucoup plus de place aux piétons et aux cyclistes que dans le passé, bien que tout ne soit pas parfait. Au Square Victoria, par exemple, on aurait pu:
  • facilement retirer une voie de circulation supplémentaire de chaque côté du Square
  • mieux aménager l'espace boisé, présentement inhospitalier car il n'est pas gazonné et ne comporte aucun banc de parc où pourraient s'asseoir les usagers du square relégués à son pourtour
  • mettre davantage de feux de circulation pour piétons, surtout du côté faisant face à la côte du Beaver Hall, où en théorie les piétons n'ont pas le droit de traverser l'intersection et doivent effectuer un long détour afin de relier le côté est de la côte du Beaver Hall
Mais au moins, les choses progressent dans la bonne direction...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire